Faites le plein de vitamines avec le camu-camu

À la fois arbuste et fruit, le camu-camu est un véritable concentré de vitamine C, mais aussi d’antioxydants. Il est tout simplement le fruit qui contient le plus de vitamine C naturelle : un seul verre vaut 40 verres de jus d’orange. Largement consommé en Amérique latine, sa région d’origine, le camu-camu se trouve sous forme de complément alimentaire. Rien de tel pour une cure anti-fatigue !

Un trésor venu d’Amazonie

Pour les scientifiques, le camu-camu porte le nom de Myrciaria dubia. Ce terme décrit un arbuste de la famille des Myrtacées, poussant dans les zones marécageuses de la forêt amazonienne et pouvant atteindre quatre mètres de haut. Le camu-camu désigne aussi le fruit de cet arbuste, qui naît de fleurs blanches entre les mois de décembre et d’avril. Aujourd’hui cultivé, notamment au Pérou, le camu-camu se fait de plus en plus connaître pour ses bienfaits.

Les vertus du camu-camu

Le fruit du camu-camu fait partie de la famille des « superfruits », notamment en raison de sa teneur en vitamine C : entre 3,5 et 9 % de son poids sec ou 2 500 mg pour 100 g de pulpe. Il n’a pas d’égal en la matière. Pour donner un ordre d’idée, ce petit fruit rond à la robe rouge orangé contient 30 fois plus d’acide ascorbique que le kiwi, jusqu’à 60 fois plus que l’orange ! Le camu-camu est donc particulièrement conseillé en cas de fatigue ou de surmenage, mais aussi dans les périodes de changement de saison.

Ce n’est pas là la seule vertu du camu-camu. Le fruit d’Amazonie est également très riche en agents antioxydants, polyphénols, flavonoïdes, tanins et autres composés terpènes. Il aide ainsi à lutter contre le stress oxydatif et le vieillissement des cellules. L’indice Orac (Oxygen Radical Absorbance Capacity) est de 45 000 micromoles de Trolox pour 100 g, plus élevé que d’autres superfruits comme la cranberry (9 584) ou les baies de Goji (25 500). En somme, le camu-camu vous tient en forme tout en vous rendant belle. Et ce d’autant que ses acides aminés et son potassium renforcent les défenses naturelles de l’organisme. Le camu-camu peut donc également être un soutien efficace en cas d’affection virale. 

Comment consommer le camu-camu

Le camu-camu fait partie de l’alimentation courante dans la région amazonienne, et en Amérique du Sud d’une manière générale. Il y est très apprécié pour son acidité, proche de celle du citron, qu’il remplace fréquemment. Son goût à l’état naturel est toutefois très fort. Recommandé à tous, de l’enfant à la personne âgée, le camu-camu se consomme principalement chez nous en complément alimentaire sous forme de poudre ou de gélules. On peut, toutefois rarement, le trouver en jus ou en nectar. Un seul verre équivaut alors, en vitamine C, à 40 verres de jus d’orange, ou à 139 de jus d’ananas !