Algues spiruline, chlorella et klamath : quelles différences ?

Algues spiruline, chlorella et klamath : quelles différences ?

Plus fort taux de protéines du monde végétal, vitamines de tous les groupes, oligo-éléments, minéraux, acides aminés, acides gras insaturés : aucun doute, certaines algues ont un effet bénéfique pour notre santé. Spiruline, chlorella et klamath font ainsi partie des « micro-algues remarquables ». Mais quelles sont les différences entre ces trois algues ? Voici les réponses.

Des algues sauvages ou cultivées

La spiruline, la chlorella et la klamath sont toutes des algues bleu vert (ou cyanobactéries), réputées pour leurs bienfaits sur la santé. Il s’agit d’algues d’eau douce, riches en protéines, vitamines et minéraux. On ne trouve la klamath qu’en un seul endroit sur terre, en l’occurrence le lac d’altitude du même nom, dans l’Oregon, aux États-Unis. Cette micro-algue a pour nom scientifique Aphanizomenon Flos-Aquae ou AFA. De leur côté, la spiruline et la chlorella sont des algues plus courantes ; elles font d’ailleurs partie de la pharmacopée traditionnelle dans plusieurs régions du globe, l’Afrique, le Japon et le Mexique par exemple. La spiruline comme la chlorella sont de nos jours cultivées, ce qui réduit leur côté nature sauvage, mais apporte une sécurité supplémentaire aux consommateurs de par les contrôles effectués. Il faut en effet savoir que ces algues bleu vert, dont il existe quelque 7 500 espèces, sont des cyanobactéries, et que dans cette famille de multiples souches sont toxiques. La klamath peut en outre subir des problèmes de pollution sous la forme de microcystines – dangereuses pour le foie – qui se développent dans les eaux du lac américain. Cela a d’ailleurs poussé l’OMS à délivrer une mise en garde à son sujet. En outre, selon l’AFFSSA – Agence française de sécurité sanitaire des aliments –, la klamath « ne présente pas toutes les garanties d’innocuité » et « ses effets sur le bien-être ne sont pas étayés scientifiquement », ce qui est par contre le cas pour la spiruline par exemple.

Les propriétés spécifiques aux trois algues

Sur le plan nutritionnel, la klamath est plus riche en vitamines, oligo-éléments et minéraux que la spiruline. Elle est réputée pour être un « super-aliment », voire l’aliment le plus complet de la planète, qui stimule les défenses immunitaires et améliore les performances intellectuelles. Contenant de la phycocyanine et de la phényléthylamine, l’AFA est également conseillée en cas d’arthrose, de problèmes inflammatoires et de troubles de l’humeur. La spiruline est, elle, plus riche en fer et pour cette raison, elle est recommandée particulièrement aux sportifs et aux personnes souffrant de carences alimentaires, voire d’anémie. Quant à la chlorella, elle est la seule à contenir de la chlorophylle, qui a une action détoxifiante sur l’organisme, aide à éliminer les toxines et stimule la circulation sanguine. Elle est aussi un chélateur par absorption, notamment en ce qui concerne les métaux lourds.